La trame narrative

LE CONTE STELLAIRE

Chapitre I 

Il serait une fois la terre, sur le point de s’endormir.

Épuisée de son ère sans limite, usée par les âmes et lassée des armes, elle se fait grise et poussière.

Une paix sombre s’installe et la libère de son fardeau si longtemps porté.

Il faut partir.

La vie est encore là, elle se rebelle ; enfermée dans de minuscules cellules d’oxygène,

en quête d’une issue, d’une nouvelle voie.

L’appel se fait entendre, de plus en plus pressant, il faut partir.

Son écho familier murmure la promesse de tous les possibles. Il réveille les intuitions et parle aux âmes des enfants. 

Nous partons.

Chapitre II 

ll serait une fois, le cosmos, cachant au sein de sa démesure ; un recoin fait à notre mesure.

Un écrin d’opulence offert à notre convoitise, que nous célébrerions au nom d’une destinée acquise. 

Nous abordons la nuit étincelante, les yeux rivés aux écrans, à la recherche d’un signal, parmi le champ vertigineux des astres.

D’où vient l’appel qui nous attira ici-haut ? Où est passé l’écho si rassurant ? 

Chapitre III 

Il serait une fin ; la Terre précieuse, surgie d’un rêve fou.

Emplie de vie, elle se tient là, exceptionnelle , nous accueillant comme nulle autre entité céleste.

Enivrés de son air , émus par sa mélopée, nous nous réveillerons. 

(C.Lavina/E.Andria/S.Cipolat)