L’univers Visuel

Parallelement au travail musical le groupe collabore avec l’artiste Joy Hanoun sur l’interprétation visuelle du conte.

Le choix pour la performance live s’est porté sur l’outil analogique qu’est le rétroprojecteur pour permettre un rapport direct à l’image. L’artiste propose ainsi une pratique organique et spontanée, en rapport avec le flux de la musique en live et des improvisations des musiciens. 

Les dessins et peintures illustrant la musique et le conte, s’entremêlent à divers effets d’ombres et lumières, de sable, liquides colorés, filtres et caches , autant de textures visuelles évoquant les textures sonores .

Ces images et captures sont ensuite traitées numériquement (compositions, colorisation, lumières, superpositions, fusions..) et resynchronisées par Evlyn Andria selon les possibilités qu’offre le format du clip vidéo (montage, trajectoires etc.). Ces réalisations sont le fruit d’un travail commun entre les deux artistes et assureront la diffusion du projet.

chapitre I « Chant de Ruines » (E.Andria) :
Chapitre II: « Aurore » C.Lavina
Chapitre III: « Sans maux de trop » (E.Andria)